Toutes les personnes:

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
R
S
T
U
V
W
Y
Z

 

Mathieu Chantal

(03. 11. 1951)

Mathieu Chantal
Mathieu Chantal
20A chemin des Voirons
1224 Chêne-Bougeries (GE)
Schweiz

Tel: 076 321 24 36

 

Genre: Musique Classique
Biographie
CHANTAL MATHIEU, harpiste
Dans tous ses aspects, la trajectoire de Chantal Mathieu exprime une passion très exigeante pour la musique : tout pour la musique, tout par la musique, pourrait-on dire.
Car dès ses débuts, elle ne s'est pas contentée de mener une intense et brillante carrière de harpiste, comme on va le voir : elle a aussi consacré son temps et son énergie à l'enseignement de son art, puis encore à la conception d'arrangements nombreux, à la musique de chambre, à des articles, à la recherche musicale, à la production de disques.
Française d'origine, Suissesse par son mariage, Chantal
Mathieu est née à Lille, elle est la mère de deux filles.
Ses études musicales ont commencé très tôt, puisque dès l'âge de cinq ans, elle étudiait le solfège au Conservatoire de Lille ! Un an plus tard, elle découvrait la harpe et le piano. Dès lors, elle ne cessa plus d'apprendre et de se perfectionner dans l'art de la harpe, une période de formation marquée de nombreuses distinctions : elle fut ainsi demi- finaliste au 3e Concours international de harpe d'Israël, à l'âge de 13 ans, en septembre 1965. L'année suivante, elle obtenait le 1er Prix de harpe à l'unanimité du jury au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM). En 1970, elle décroche le 1er Prix du fameux Concours International de Harpe d'Israël, et six ans plus tard, à nouveau le 1er Prix du Concours International de Harpe de Paris (Guilde des solistes), avec un prix spécial "Claude Debussy".
Au fil des années, Chantal Mathieu a continué à collectionner prix et distinctions, parallèlement à une carrière professionnelle commencée aux Concerts Colonne à Paris, où elle tint la place de harpiste solo à 15 ans ! Elle déploie ensuite ses talents successivement à Limoges, de nouveau à Paris, à Amiens, puis trois ans à Hambourg.
Dans la cité hanséatique, elle est harpiste solo à l'Orchestre symphonique de la Norddeutscher Rundfunk; parallèlement, elle enseigne la harpe à la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst, ainsi qu'à la Musikschule.
1977 marque son installation en Suisse romande. Au Conservatoire de Lausanne, elle enseigne la harpe, la musique de chambre, la musique contemporaine, et organise même des séminaires de jazz, puisqu'elle cultive une grande ouverture à l'égard de tous les genres musicaux, ainsi qu'aux richesses des musiques du monde.
La musique, elle l'enseigne aussi dans des Masterclasses réparties dans le monde entier, du Japon à l'Australie, en passant par la Chine, Corée, Russie, Israël, le Royaume Uni, les Etats-Unis, le Brésil et le Mexique...
Mais que joue-t-elle ? Et avec quels chefs d'orchestre ? Ses goûts éclectiques et son vaste talent la conduisent souvent du côté des créations d'œuvres contemporaines : on peut citer, entre beaucoup d'autres, la création à Paris, puis en Suisse, Italie et Allemagne du septuor Chantal de Franco Donatoni; la première mondiale de l'intégrale des Jeux poétiques en six mouvements de Jean Françaix, à Stuttgart; la création mondiale d'œuvres de compositeurs aussi divers que Jean-Michel Damase, Bernard Andres, Julien-François Zbinden, Eric Gaudibert, Michel Zbar, Thomas Lauck,
Ami Maayani, Michaël Jarrell...
Mais la vie d'un musicien, on le sait, est faite de voyages et de tournées. Chantal Mathieu a donc elle aussi énormément bougé, et joué dans le monde entier. On la trouve en soliste avec l'Orchestre de Chambre de Lausanne aux Etats-Unis avec Armin Jordan; avec de grands orchestres comme la Philharmonie de Berlin, l'Orchestre de la Suisse Romande ou le Philharmonique d'Israël; sous la baguette de chefs réputés comme Sir Neville Marriner, Emmanuel Krivine, Gerd Albrecht, Horst Stein, Heinz Holliger, Jesus Lopez Cobos; en récital à Paris, Vienne, Tokyo, Hong Kong, Séoul, Moscou, St Pétersbourg, Washington, Sydney, Tel-Aviv, Londres, Dublin, Francfort, Hambourg, Alger, Genève, Madrid, Rio, Mexico...

Parallèlement, elle développe une riche discographie – plus de 20 CDs, dont les réputés "Bach à la harpe" et "Marcel Tournier, Œuvres pour Harpe", tout en obtenant un Diplôme de l'Association Européenne de Médecine des Arts.
Sa passion pour la harpe l'a amenée à présider, en 2002, le 8e Congrès Mondial de la Harpe, à Genève.
Aujourd'hui, Chantal Mathieu poursuit sa carrière d'interprète et d'enseignante aux quatre coins du monde, sans oublier un travail de recherche et d'écriture sur le bel art d'Euterpe et la présidence de l'Association Internationale des Harpistes et Amis de la Harpe,– on l'a dit, tout pour la musique, mais pas seulement...
Philippe Barraud